Dimanche 21 mars 2010 7 21 /03 /Mars /2010 00:28

Le Cri de Munch est proprement effrayant : « Je sentais un cri infini qui se passait à travers l’univers ». Peut-être est-ce parce qu’il s’agit là d’une belle et terrible représentation de ses démons.

Lesquels ?

L’alcool et les femmes.

Edvard Munch prétendait avoir sombré dans l’alcool car cela l’aidait à se protéger des femmes qui le harcelaient sans cesse…

 le-cri-munch.jpg

[Edvard Munch ; Le Cri]

Ps : Ma petite interprétation personnelle est qu’il s’agit en réalité d’un autoportrait de l’artiste, la tête qu’il fait au moment où sa copine lui demande de s’investir un peu plus dans leur relation sentimentale…

 

 

Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

ISSN : 2267-0742

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés